a

COVID-19 / Informations suite aux annonces gouvernementales du 29 octobre 2020

Tournoi de Lorient

Après son annulation, en mars, à quelques jours du début, le tournoi de Lorient (ex Ploemeur) a pu
être reporté ce mois d’octobre. Il s’est déroulé du 9 au 11 octobre.
32 joueurs sont venus répondre à l’appel de la Bretagne sud pour se défier après cette longue
période de pause due à la crise sanitaire.
Cette première édition Lorientaise a montré son potentiel tant au niveau du club que des bénévoles.
Ils ont tous fait part d’une très belle expérience et ont décrit une très belle ambiance. Ils sont tous
partants pour l’année prochaine.
Coté terrain, les joueurs étaient contents de pouvoir reprendre la compétition et les matchs ont été
intensifs !!
Le public, les officiels et les médias étaient au rendez – vous !
Dans le tableau 1 Guillaume Sabin (N° 20 Français) à fait abstraction de son statut d’outsider pour
gagner de belle manière face à Nicolas VANLERBERGHE (N° 8 Français) qui a tout fait pour revenir au
score sans succès. Guillaume s’impose 6/4 7/5
Dans le tableau 2, Julien LEFEVERE s’impose 7/5 6/3 contre Thierry VUILLET
Dans le tableau 3, Vincent POGU s’impose difficilement contre Tony RENAUDINEAU 6/4 3/6 7/6
Enfin dans le tableau 4, pour sa première participation à un tournoi, le local du club Arthur FIEVET
s’impose contre François REMOND 6/4 6/1
L’édition 2021 est déjà programmée du 8 au 10 octobre 2021 avec sans aucun un tableau féminin en
plus !!

Tournoi Tennis en fauteuil TC Costa Verde

Une superbe 2ème édition

Après moultes péripéties liées à Covid 19, la 2éme édition du tournoi de tennis en fauteuil du TC Costa Verde a pu se dérouler du 09/10/ au 11/10/2020 dans un cadre club amélioré.

21 joueurs et 2 joueuses intégrées tableaux masculins se sont affrontés dans 3 groupes différents.

1 joueur été contraint de se désister au dernier moment.

Cette compétition, d’un très bon niveau a été suivie et appréciée durant les 3 jours par un nombreux public et les médias locaux.

La finale du Groupe OR a opposé Nicolas Charrier (N° 7 Français) à Guilhem Laget (N° 9 Français).

Nicolas Charrier s’est impose 7/5 6/3

Dans le Groupe ARGENT Samuel Chandéris s’est imposé face à Serge Mestre 6/0 6/1

Dans le Groupe BRONZE Nicolas Pagès a disposé de José Da Silva, le régional de l’étape, 6/4 6/3

Ce tournoi s’est déroulé dans une super ambiance, tant sur les courts qu’en dehors.

Tout le monde s’est quitté en espérant se retrouver pour la 3ème édition. 

 

Tournoi de RONCHIN

Un tournoi de tennis fauteuil de haute volée au tennis club de Ronchin.

Malgré la Covid , l’édition 2020 du tournoi de tennis en fauteuil de Ronchin restera dans les annales.

Un tableau très relevé avec les numéros 6, 8, 10 et 11 français chez les messieurs. Les numéros 2, 4, 5 et 15 chez les femmes.

Celles-ci ont d’ailleurs été intégrées aux tableaux masculins, à leur demande, et ont beaucoup apprécié se mesurer à leurs homologues masculins.
Emmanuelle Mörch qui remporte le tableau 3 « c’est la première fois que je suis intégrée dans un tableau masculin c’est une très belle expérience »

Une finale à suspense dans le tableau 1, entre Laurent Giammartini, N6, et le régional de l’étape et joueur du club, Nicolas Vanlerberghe, N8, qui malgré deux balles de match s’incline en trois sets, 6/2 2/6 7/6.

Les spectateurs ont vibré pendant plus de 2h.

Dans le tableau 2, Julien Lefevere s’impose face à Pierre Jean Gautron.

Dans le tableau 3, Emmanuelle Mörch gagne contre Abou Konate.

Dans le tableau 4, la victoire revient à Karim Fourrez contre Cédric Ibars.

Une ambiance toujours aussi sympa, des joueurs avec un fair-play et un esprit sportif exemplaires. 

Un exemple à suivre…

 

Laurent VICAIRE - Adieu l'ami

Laurent VICAIRE

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons la mort de Laurent VICAIRE, un de nos premiers joueurs, un homme remarquable, une vie exemplaire.

Voici un hommage touchant de Jean-Pierre LIMBORG son ami proche

 

Un Peterbilt pour le ciel

Cher Laurent, petit frère, tu es parti très loin,

Vers l’inconnu, vers l’indicible, vers l’inaccessible.

Tu es parti rejoindre Ayrton Senna ton idole, et Niki Lauda mon idole.

Si tu les croises au hasard d'une chicane de nuages,

Salue-les de ma part.

Ils nous ont fait rêver ces deux-là.

Dieu sait combien d'heures on a discuté de Formule 1 les deux.

Pars tranquille, tu perds rien, la saison est nulle,

Hamilton gagne trop facilement, aucun intérêt.

Tu vas nous manquer, à tous les joueurs qui te connaissaient,

Et à tous les organisateurs des tournois que tu jouais.

Tu vas surtout manquer très fort à Sylvie et aux enfants.

Il nous restera de penser à toi, qui étais toujours gai,

Qui ne te plaignais jamais.

Tu surmontais les difficultés avec une légèreté époustouflante,

Les opérations, les infections, les escarres, pffff aucun problème !

Tu avais l'optimisme dans chacune de tes veines.

 

On s'est rencontré il y a très très longtemps,

Un tournoi d’hiver à Besançon. Peut-être 1985 ?

Il faisait très froid.

Tu étais l’gamin comme disait ton grand-père,

Pompiste au garage Renault de Pirey.

Il t'amenait sur les tournois dans une Espace,

Vous ne conduisiez que des Renault,

Et dès le premier match on a vu tout ton talent.

Tu avais un touché d'enfer, un beau service, et des bras si longs

Que tu attrapais toutes les volées, impossible de te passer !

Je me souviens de ce match en 86 au championnat de France,

Chez Martell à Cognac (le fils avait eu un grave accident).

C’était mon premier match contre toi,

J'avais gagné le premier set.

 

Le grand-père filmait sur le court,

Car ton grand-père filmait tous tes matchs,

Et pendant que je jouais, il me disait :

  - alors JP qu'est-ce que tu penses du gamin ?

Il joue bien, hein ? Et son service, ça va ?

  - oui Jean, il est doué, mais tais-toi, j’suis en train de jouer,

    il me bat et j'essaie d’me concentrer.

Tu as gagné magnifiquement le 3ème set sous la pluie (comme Ayton).

Tu en as battu bien d’autres des joueurs, et des bons.

Toujours avec ton verre de lait,

Impossible de te faire boire une goutte d'eau,

Il te fallait ton verre de lait sur les courts, à table, à l’hôtel.

C'était ta potion magique !

 

Tu te rappelles cette virée en voiture dans l'Ouest américain ?

On allait de Los Angeles à Lake Tahoe

Pour jouer le tournoi de tennis de Truckee, dans la montagne.

On avait loué un lodge spartiate au milieu de Yosemite Park.

Dès qu'on croisait ces monstrueux trucks américains tout chromés,

Tu me citais la marque avec le nombre de chevaux,

Peterbilt, Mack, Volvo, Freightliner !

Au bout de quatre heures, c'est vrai, j'en ai eu un peu marre,

Moi qui admirais plutôt les paysages lunaires de la Vallée de la Mort.

On a dormi à Reno où on a appris à jouer au blackjack,

En buvant des Jack & coke gratis au casino.

Truckee est une petite ville perchée à 1800m d’altitude,

De la musique country, des bars à bourbon avec des shuffleboards,

Et des trains Amtrak à quatre locomotives et soixante wagons.

Ahh les balles, comme elles rebondissaient haut à cette altitude !

Nous avons gagné le double et reçu un beau blouson argenté,

Avec “Champion” imprimé en rouge dans le dos.

 

Tu as rencontré Sylvie, aussi gaie et dynamique que toi,

Vous êtes partis en Martinique pour un stage de puéricultrice,

Et finalement vous vous êtes installés au Diamant.

 

Vous avez adopté deux petites filles bicolores,

Les mignonnes Coraline et Talina,

Puis Corentin est arrivé.

À chaque fois qu’ils penseront à toi,

Je suis sûr que tu donneras du courage à toute la famille.

Protège-les bien !

 

Tu as eu un destin hors du commun, à 6 mois, tout bébé,

Tu es victime d'un terrible accident de voiture,

Tes parents ont été tués, et tu t'es retrouvé paraplégique.

Tu as été élevé par Jean et Martine, tes grands-parents,

Incroyables personnages qui t'ont donné tout leur amour.

Toute ta jeunesse, tu as eu des petites voitures électriques,

Tu n'as pas eu de fauteuil roulant pendant des années,

Tu pilotais tes petits kartings pour te balader,

Et pour aller à l'école. Tu devais en faire des envieux !

 

C'est tout cet amour reçu qui t'a donné cette gaieté inébranlable.

Alors continue là-haut à nous envoyer ta joie de vivre,

Envoie-nous de la force, nous qui devons continuer à pousser

Nos vieilles carcasses sur nos fauteuils roulants !

 

Depuis que nous avons rejoint la FFT,

Tu devais nous organiser le premier tournoi tennis-fauteuil en Martinique.

Je suis sûr que ceux qui t’ont connu là-bas vont prendre le relai,

Et réaliseront bientôt ton rêve.

À un de ces jours petit frère.

 

JP Limborg

Elu FFT en charge du Paratennis

(Photo : Denis Lechaplain)

 

 

 

 

Afficher la suite